Albert
Camus
(1913-1960)

L'Étranger

 

Histoire - 20e

 

 

Insurmontable absurde

Les romans, pièces de théâtre et essais philosophiques d'Albert Camus sont marqués par ce qui caractérise le mieux son époque : la prise de conscience que le monde ne peut être pensé qu'en termes d'absurdité absolue, de non-sens fondamental. La volonté humaine - son désir éternel de comprendre et de faire la lumière - bute sur l'irrationalité de ce qui l'entoure et qui n'a d'autre aboutissement que la mort. Selon Camus, le suicide (suppression de la conscience) ou la religion (rémission de la conscience) ne constituent pas des réponses satisfaisantes à cette situation angoissante vécue par l'homme-au-monde.

Albert Camus est né à Alger en 1913 et il était encore très jeune lorsque son père a trouvé la mort sur les champs de bataille de la guerre de 1914-18. Albert Camus est alors élevé par sa mère seule dans des conditions proches de la misère. Il termine en 1936 des études de philosophie à Paris mais la tuberculose l'empêche de s'engager dans une carrière d'enseignant. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Camus rejoint les forces de la Résistance et publie abondamment dans le journal Combat. Après la Libération, Camus poursuit ses activités de journaliste, mais aussi d'écrivain et d'auteur de mises en scène théâtrales.

En 1942, Camus publie deux ouvrages essentiels et complémentaires, L'Etranger et Le Mythe de Sisyphe. Ce dernier est un essai dans lequel Camus explore le thème de l'absurde en le rapportant à la légende de ce roi de Corinthe condamné par les dieux à pousser pour l'éternité un roc au sommet d'une montagne. Ce travail accompli, Sisyphe voit alors son roc rouler à nouveau vers le fond de la vallée. Sisyphe incarne la conscience humaine face à l'absurdité du monde. Seule une acceptation active de cet état de fait peut y être opposée, une acceptation fondée sur le défi et la révolte, la recherche de la liberté et enfin la passion..

L'Etranger met en scène un individu médiocre, Meursault, vivant à Alger dans une sorte d'indifférence et de torpeur, où tout "lui est égal", même jusqu'au meurtre qu'il commet sans motif apparent. Meursault perçoit l'absurde du monde de manière intuitive mais n'a pas atteint cette prise de conscience qui lui permettrait de réagir. L'Etranger est le roman emblématique de l'étrangeté au monde, de l'absence. Le style indirect utilisé pour la narration crée une atmosphère étouffante que Camus juge essentielle pour saisir l'inanité du monde.

Parmi les autres oeuvres majeures de Camus figurent Caligula (1945), La Peste (1947), L'Homme révolté (1951). Camus reçoit le prix Nobel de littérature en 1957, trois ans avant sa mort brusque, survenue dans un accident de voiture.

 

home | French at HKU

© Denis C. Meyer-2009