Céline Dion


Pour que tu m'aimes encore - 1985

J'ai compris tous les mots
J'ai bien compris, merci
Raisonnable et nouveau

C'est ainsi par ici
Que les choses ont changé

Que les fleurs ont fané
Que le temps d'avant

C'était le temps d'avant
Que si tout zappe et lasse

Les amours aussi passent
Il faut que tu saches

J'irai chercher ton coeur si tu l'emportes ailleurs
Même si dans tes danses d'autres dansent tes heures
J'irai chercher ton âme dans les froids dans les flammes
Je te jetterai des sorts pour que tu m'aimes encore

Pour que tu m'aimes encore

Fallait pas commencer m'attirer me toucher
Fallait pas tant donner moi je sais pas jouer
On me dit qu'aujourd'hui, on me dit que les autres font ainsi
Je ne suis pas les autres
Avant que l'on s'attache, avant que l'on se gâche

Je veux que tu saches

J'irai chercher ton coeur si tu l'emportes ailleurs
Même si dans tes danses d'autres dansent tes heures
J'irai chercher ton âme dans les froids dans les flammes
Je te jetterai des sorts pour que tu m'aimes encore

Je trouverai des langages pour chanter tes louanges
Je ferai nos bagages pour d'infinies vendanges
Les formules magiques des marabouts d'Afrique
Je les dirai sans remords pour que tu m'aimes encore

Je m'inventerai reine pour que tu me retiennes
Je me ferai nouvelle pour que le feu reprenne
Je deviendrai ces autres qui te donnent du plaisir
Vos jeux seront les nôtres, si tel est ton desir

Plus brillante plus belle pour une autre étincelle
Je me changerai en or pour que tu m'aimes encore

Pour que tu m'aimes encore...


Regarde-moi 1995

C'est comme une machine à fond de train
Une locomotive qui foncerait sans fin
Des coups des secousses, je m'habitue pas
Qui conduit, qui pousse ce train, qui sait où il va ?

J'ai mal à la tête, j'ai mal au coeur
Faites que l'on arrête, appelez-moi le contrôleur
Je veux qu'on m'explique, je veux quelqu'un
En cas de panique c'est écrit là
Oh, tirez sur le frein à main

Et toi qu'est-ce que tu fous là
Sur ton sofa, à côté de moi
Tu vois pas que je crève, je suis vidée
Que j'ai plus de sève, que je vais lâcher

Regarde-moi, dis-moi des mots tendres
Ces mots tout bas
Fais-moi redescendre loin de tout

Loin de tout ça
Je veux, je commande, regarde-moi
J'ai besoin de tes yeux
C'est le miroir où j'existe

Sans eux je ne me vois pas

Mais tout nous aspire, petits écrans
Faut montrer le pire ailleurs
Pour accepter nos néants

Si t'y prends pas garde, avec le temps
Tu te fous des gares et jamais plus tu ne redescends
Les tempes qui cognent, ça me reprend
Ou tu te raisonnes ou tu prends des médicaments

Mais je voudrais savoir

une fois seulement
La fin de l'histoire

Et pourquoi, où et comment
Qui sont les bons et les méchants ?

Et toi qu'est-ce que tu fous là
Sur ton sofa, à côté de moi
Tu vois pas que je crève, je suis vidée
Que j'ai plus de sève, rien à donner

Regarde-moi, dis-moi des mots tendres
C'est mon tour maintenant

Fais-moi redescendre loin de tout

Loin de tout ça
Je veux, je commande

Regarde-moi
J'ai besoin de tes yeux
C'est le miroir où j'existe

Sans eux je ne me vois pas

Regarde-moi

Je ne me vois pas
Regarde-moi

Regarde-moi, regarde-moi
J'ai besoin de tes yeux,
C'est le miroir où j'existe

Sans eux je ne me vois pas
Fais-moi redescendre loin de tout

Loin de tout ça


En attendant ses pas - 1998

En attendant ses pas
Je mets la musique en sourdine, tout bas
Trop bête on ne sait pas, s'il sonnait
Si je n'entendais pas cette fois
En attendant ses pas ce matin-là

Un soir, un matin, un hiver, une aube
Un printemps qu'il choisira
Rien, je n'en sais rien, je mets des lumières
Les nuits au bord des chemins

En attendant ses bras
Je peins des fleurs aux portes
Il aimera ça
En attendant le doux temps de ses bras

Et je prends soin de moi
Rouge à mes lèvres, à mes joues
Pour qu'il ne voit pas
Quand trop pâle parfois, ne surtout pas
Qu'il me surprenne comme ça

Il y a de l'eau fraîche et du vin
Je ne sais pas ce qu'il choisira
Je ne sais s'il est blond, s'il est brun
Je ne sais s'il est grand ou pas

Mais en entendant sa voix je saurai
Que tous ses mots, tous seront pour moi
En attendant le doux temps de ses bras

J'y pense tout le temps à cet instant
Oh quand on se reconnaîtra
Je lui dirai c'était bien long, non

Je ne lui dirai sûrement pas

En attendant ses pas
Je vis, je rêve et je respire pour ça
En attendant juste un sens à tout ça

Un soir, un matin, un hiver, une aube
Un printemps qu'il choisira
Rien, je n'en sais rien
Je mets des lumières
Les nuits au bord des chemins

En attendant ses bras
Je peins des fleurs aux portes
Il aimera ça
En attendant juste un sens à tout ça

A tout ça, la la la

back to French Songs and Lyrics