Île-de-France

Paris (75) : 20 arrondissements.
Proche banlieue (Petite Couronne) : Hauts-de-Seine (92), Seine-Saint-Denis (93), Val-de-Marne (94).
Grande banlieue (Grande Couronne) : Val d’Oise (95), Seine-et-Marne (77), Essonne (91), Yvelines (78).

Population totale : 11 millions d'habitants environ.

voir aussi la série d'images sur Paris.


©SCREP SA

La première région de France, c’est l’Ile-de-France. Par sa population, son rôle politique, économique et culturel et enfin son influence sur le reste du pays (la Province), l’Ile-de-France est la locomotive du pays. Au centre de cette région se situe Paris et sa banlieue. La capitale est traversée sur 12 km par la Seine, qui partage la ville en deux : la rive droite, au nord, et la rive gauche, au sud. La Seine est enjambée par 35 ponts, dont le Pont Neuf, le plus ancien, bâti en 1605 sous Henri IV. Il y a deux îles au centre de Paris : l'île Saint Louis et l'île de la Cité. C'est sur cette dernière que se trouve Notre-Dame-de-Paris, une cathédrale datant de 1245. Les grands monuments de la capitale sont célèbres : les Invalides (1670); l'hôtel de Sully (1634), l'Arc de Triomphe (1836), la Tour Eiffel (1889), l'Arche de la Défense (1989), le Musée d'Orsay (1986), la Pyramide du Louvre (1989).


les 20 arrondissements de Paris

 

Paris domine le reste du pays parce que la capitale concentre l'essentiel du pouvoir politique et des administrations : le président loge à l'Elysée, le gouvernement s'organise entre la demeure du premier Ministre à Matignon et les débats de l'Assemblée nationale au palais Bourbon. La capitale domine aussi économiquement : les grands groupes industriels, les principales banques et société d'assurances, la Bourse sont tous domiciliés à Paris. Paris est également la capitale culturelle et intellectuelle du pays : on y trouve les principaux musées, les grandes écoles, les éditeurs, la presse, les chaînes de radio et de télévision. Enfin, avec près de 150 ambassades, Paris est le centre diplomatique du pays. Des organismes internationaux comme l'OCDE et l'UNESCO ont aussi leur siège dans la capitale.

La ville de Paris n'est pas trop étendue et elle invite aux promenades à pied. Les quartiers parisiens on tous une identité particulière : le Quartier Latin, situé au centre, avec le fameux boulevard Saint-Germain, les universités, les librairies, les galeries d'art, les cafés, les cinémas et le Jardin du Luxembourg. Sur la rive droite, le quartier de l'Opéra et des grands boulevards avec les grands magasins, les immeubles cossus des banques et des assurances. Près de là, sur la Place Vendôme, l'avenue Montaigne et le Faubourg Saint-Honoré se trouvent les joailliers, les boutiques de luxe, les grands couturiers. Plus au nord, Montmartre, avec ses rues étroites et montantes, d'où on peut admirer toute la ville. A l'ouest, la célèbre avenue des Champs-Elysées, située dans la perspective du Louvre et de la Défense, en passant par la Concorde. L'avenue est jalonnée par les boutiques des grandes marques, les terrasses des cafés, les hôtels de luxe, des cinémas. La Bastille, le 13e et le 12e arrondissements, sont des quartiers situés vers l'est, leur longue histoire a créé une atmosphère particulière qui attire une population jeune et innovante. Enfin, la capitale possède deux grands espaces verts à l'ouest et à l'est : le Bois de Boulogne et le Bois de Vincennes.

 


le palais Bourbon

la Bourse de Paris

Place de la butte aux cailles, 13e arrondissement

Paris a hérité son nom de ses premiers habitants celtes, les Parisii. Jusqu'au Ve siècle, alors que la Gaule vivait sous l'influence de Rome, la ville s'appelait Lutèce (Lutetia). En 508, Clovis, premier roi des Francs, choisit Paris pour capitale. En 987, Hugues Capet, premier roi de la longue dynastie des capétiens, élit Paris comme résidence royale. Depuis, la ville n'a pas cessé de se développer, chaque monarque voulant laisser sa marque personnelle. Construit sous le règne de Philippe Auguste (1183-1223), le palais royal a toujours été agrandi et embelli, jusqu'à la pyramide de verre qui forme aujourd'hui l'entrée du grand musée du Louvre. C'est au 19e siècle, et plus particulièrement sous Napoléon III, que Paris prend son visage actuel, avec l'ouverture de grandes artères qui permettent une meilleure circulation : ce sont les grands boulevards, dont l'un porte le nom du grand architecte urbain de l'époque : le baron Haussmann.

Avec deux aéroports, cinq gares principales, le métro, le réseau express régional (RER), les autobus, les millions de parisiens qui habitent la capitale ou la banlieue ont le choix du mode de transport pour se rendre au travail ou rentrer chez eux. Beaucoup choisissent la voiture individuelle, ce qui crée des problèmes chroniques de trafic aux heures de pointe. La capitale est équipée depuis les années soixante d'un boulevard périphérique qui encercle la ville et qui permet de circuler plus vite du nord au sud et d'est en ouest. Mais là aussi, il faut s'attendre à de nombreux embouteillages le matin et le soir.

voir slide series : Paris


les grands boulevards de Haussmann

la gare de Lyon à Paris

home | French at HKU

© Denis C. Meyer-2005